Prudence avec l’acétaminophène!

Santé Canada annonçait, au début du mois de juillet, qu’il mettrait en œuvre une stratégie pour sensibiliser les Canadiens aux risques liés à une utilisation non sécuritaire de l’acétaminophène. Une très bonne nouvelle!

L’acétaminophène, que certains connaissent davantage sous son nom commercial Tylenol®, sert à soulager les douleurs et la fièvre. Il est très utilisé puisqu’il est généralement mieux toléré que l’aspirine ou l’ibuprofène. Malgré un profil d’innocuité bien établi, les surdoses d’acétaminophène sont la première cause d’insuffisance hépatique aiguë au Canada.

En effet, chaque année, le Centre anti-poison du Québec rapporte environ 4000 cas de surdoses (certaines intentionnelles, d’autres non) à l’acétaminophène, soit environ 20 % de toutes les intoxications d’origine médicamenteuse. De plus, on dénombre annuellement quelques décès liés à ces surdoses.

Ce que les gens ne savent pas toujours, c’est qu’on retrouve de l’acétaminophène dans plus de 450 produits différents au Canada. Trop souvent, les surdoses sont liées à la combinaison de différents médicaments qui contiennent tous cet ingrédient.

Comment éviter de telles situations?

D’abord, avant de combiner des médicaments, informez-vous toujours sur leur contenu auprès de votre pharmacien. On a parfois tendance à opter pour un produit « tout inclus » lorsque, la plupart du temps, un seul ingrédient actif est nécessaire.

Ensuite, il faut toujours lire et respecter les doses maximales recommandées. Chez l’enfant, pour mesurer les quantités, il faut utiliser un gobelet, une cuillère ou une seringue orale indiquant les mesures. Les fameuses cuillères à thé ou à soupe ne sont pas de bons outils, car leurs tailles varient trop!

Et pour terminer, avant de prendre un médicament, informez-vous auprès de votre pharmacien pour savoir si des mesures non pharmacologiques pourraient plutôt faire l’affaire. Par exemple, on peut soigner une grippe  avec un peu de repos et la prise de liquides.

Très gros formats : d’autres pays ont pris des mesures

L’Ordre a été sensibilisé récemment à l’apparition sur les tablettes de pharmacies de très gros formats de comprimés d’acétaminophène. On peut retrouver aujourd’hui des emballages contenant 250, 300 voire 500 comprimés de 325 ou 500 mg d’acétaminophène. Ça représente jusqu’à 62 fois la dose maximale quotidienne d’un adulte! Il y a lieu de se questionner sur la pertinence et l’utilité d’offrir de tels formats.

Ailleurs dans le monde, plusieurs pays ont adopté des politiques pour restreindre le contenu d’acétaminophène dans les emballages vendus. Il s’agit d’une pratique responsable en droite ligne avec les objectifs visés par Santé Canada, et sur laquelle l’Ordre se penchera au cours des prochains mois.

Je profite de ce billet pour vous souhaiter à tous une excellente période estivale. Profitez de l’été, mais n’oubliez pas de vous protéger du soleil!

1 commentaire sur “Prudence avec l’acétaminophène!”

  1. Claude Lafontaine dit :

    Tous les MVL offerts en formats dépassant 100 comprimés, ou encore peut-être moins pour certains (calculer aussi un maximum pour les médicaments liquides) devraient être gardés au laboratoire et remis à l’acheteur qu’après avoir rempli et signé un formulaire, 1) expliquant la raison de l’utilisation d’une aussi grande quantité, raison jugée valable et raisonnable par le pharmacien.
    On verra la réaction de COSTCO

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.Tous les champs sont obligatoires.