Arrêter de fumer, avant qu’il ne soit trop tard

« Ne commencez jamais à fumer. Et si vous fumez, arrêtez avant qu’il ne soit trop tard. » Ces mots sont ceux de Michel Audette, le visage de la campagne 2016 de la Semaine pour un Québec sans tabac qui a lieu du 17 au 23 janvier. Ex-fumeur, il a reçu un diagnostic de cancer de l’oropharynx à l’âge de 48 ans. Chimiothérapie et radiothérapie n’ont rien pu faire. Le cancer a récidivé en 2013. Il est actuellement en soins palliatifs.

Cette campagne, organisée par le Conseil québécois sur le tabac et la santé (CQTS), à laquelle se joint l’Ordre, envoie un message non équivoque : fumer, souffrir, mourir. C’est ce qui attend un fumeur sur deux si rien n’est fait.

Le tabac cause 16 types de cancer : poumon, cavité buccale, pharynx, larynx, œsophage, leucémie myéloïde, estomac, foie, pancréas, rein, col de l’utérus, vessie, colorectal, sein, ovaire, fosses nasales. Rien qu’en 2015, 6 200 Québécois seraient morts d’un cancer attribuable au tabagisme. C’est 6 200 personnes parties trop tôt, 6 200 familles endeuillées, 6 200 décès qui auraient pu être évités.

On peut vous aider

Si, en ce début d’année, il y a une résolution à prendre, c’est bien celle d’arrêter pour de bon, avant qu’il ne soit trop tard. Je suis conscient qu’il s’agit d’un processus difficile et que les rechutes peuvent être fréquentes. Le tabac crée une dépendance physique et psychologique forte. Il est donc important de bien vous entourer pour réussir.

Comme dans tout défi important, le soutien d’un « coach » est souvent essentiel pour réussir. Pour arrêter de fumer, vous avez accès à des « coachs » qualifiés et qui ont à cœur votre santé : les pharmaciennes et pharmaciens partout au Québec.

Les pharmaciens peuvent vous conseiller, vous prescrire des substituts de nicotine (à l’exclusion des médicaments d’ordonnance), faire des ajustements selon votre réponse au traitement, assurer un suivi étroit et surtout, vous soutenir dans votre démarche.

D’autres ressources spécialisées existent également, comme les centres d’abandon du tabagisme et la ligne téléphonique j’Arrête : 1 866 JARRETE (1 886 527-7383 ou jarrete.qc.ca). Vous pouvez également vous lancer un défi en participant au Défi J’arrête j’y gagne! ou encore au tout nouveau programme Je cours, j’écrase!. De plus, informez-vous en vous abonnant à la page Facebook Monde sans fumée ou en visitant le site Web mondesansfumee.ca.

Si vous êtes fumeur, n’hésitez surtout pas à vous prendre un « coach » et aller chercher le soutien nécessaire. Votre pharmacien est présent et peut vous aider à arrêter de fumer. N’hésitez pas à le consulter!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.Tous les champs sont obligatoires.